HOP

PUBLIÉ LE 18 JUIN 2016

QUI SONT-ILS ?

Halte à l’obsolescence programmée (HOP) est une association loi 1901, créée en juillet 2015. Elle est composée de membres fondateurs, de membres actifs et de sympathisants. Sa présidente et co-fondatrice est Laetitia Vasseur. HOP est également soutenue par un comité d’orientation stratégique regroupant des personnalités reconnues pour leur expertise.
Sur la photo : Une partie de l’équipe était présente sur le Ouishare fest 2016 à Paris. De g. à d. Maria-Fernanda Forero, Laetitia Said, Samuel Sauvage , Claire Desnaud, au premier plan Laetitia Vasseur.

LE PROJET

Faire reconnaître le délit d’obsolescence programmée, le dénoncer et le combattre. À terme, créer une loi qui s’inscrirait dans la continuité de la loi sur la transition énergétique de juillet 2015.

POURQUOI

Pour en finir avec le gaspillage organisé par des industriels qui conçoivent des produits pour un temps limité. Pour ne plus pénaliser le pouvoir d’achat des consommateurs. Pour lutter contre les conditions de travail difficiles des sous-traitants. Pour préserver l’environnement et changer les comportements de consommation.

COMMENT

Sur le terrain :
Sensibiliser aux problèmes liés à la société de surconsommation par des campagnes de communication.
Informer les consommateurs sur leurs droits, les aider à se défendre, notamment par des actions en justice. Pour cela, l’association doit être agréée, c’est-à-dire avoir un an d’existence et 10 000 membres, c’est un objectif de moyen terme.
Former et animer des groupes de travail, acteurs publics, entreprises, entrepreneurs.
Sur le site de l’association :
Recenser les produits durables et les produits jetables en tenant à jour des informations transmises par les internautes.
Promouvoir, grâce à un forum, les sites utiles pour mieux consommer.
Lister des ateliers de réparation par lieux géographiques afin d’encourager la proximité.
Collecter des soutiens en faisant signer le manifeste pour une société sans obsolescence programmée, présent sur le site de l’association. Condition nécessaire pour le démarrage des actions en justice.

L’association est actuellement suivie par 5 000 personnes sur les réseaux sociaux et 3 000 personnes ont rempli le formulaire du manifeste sur le site http://www.halteobsolescence.org/